123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

vendredi 15 mai 2015

Aiguilles de Baulmes (Jura)

     Sans forcer outre mesure la comparaison, les Aiguilles de Baulmes sont au Suchet ce que les Roches Blanches sont au Chasseron : un long crêt qui, au Nord du sommet principal, s'étire du Sud-Ouest au Nord-Est par-delà la combe qui les sépare. Egalement constituées de calcaire datant du Jurassique supérieur (± 150 millions d'années), les Aiguilles de Baulmes comprennent plusieurs sommets dont le plus élevé culmine à 1559 m d'altitude. Ils offrent, par beau temps, un panorama étendu sur les Lacs Léman et de Neuchâtel ainsi que sur le chaîne des Alpes. Le versant Nord, où domine la hêtraie-sapinière, abrite une réserve naturelle de 106 ha. Le versant Sud est quant à lui constitué d'une falaise offrant de nombreuses voies d'escalade et dont les parois escarpées sont colonisées par le Pin à crochets et constituent un site de nidification pour le Faucon pélerin. Enfin, le milieu de la crête abrite la Cave Noire, une grotte rendue accessible par un passage câblé.


Grange Neuve sur fond des Aiguilles de Baulmes

     Ce séjour dans le Jura s'annonçait à nouveau délicat en raison d'un bulletin météo peu engageant, les fortes chutes de pluie annoncées devant progressivement s'accompagner d'une importante baisse des températures. Les prévisions s'avèreront relativement correctes mais de belles périodes ensoleillées nous permettront néanmoins de boucler le programme prévu. La traversée des Aiguilles de Baulmes fut entamée, non pas depuis la Suisse comme c'est ordinairement le cas, mais peu avant la frontière française, permettant ainsi d'effectuer une jolie boucle en empruntant des terrains variés, parfois très escarpés. Le timide soleil présent au départ céda progressivement la place à une ciel bien gris avant que la crête ne fut envahie par les brumes remontant de la combe. Une solide averse fut essuyée lors de la traversée des alpages mais le soleil réapparaitra en fin de parcours, juste à temps pour nous offrir une large vue sur une grande partie de l'itinéraire parcouru en 7h environ.

Avril 2015

Quelques photos illustrant la sortie sont proposées ici.