123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

dimanche 20 août 2017

Col de la Vanoise (Vanoise)

    Le Col de la Vanoise est situé sur la "Route du sel", un itinéraire qui fut longtemps emprunté par les muletiers pour transporter ce précieux conservateur alimentaire, des Salines de Moûtiers vers la Maurienne et le Piémont. Actuellement et à l'instar du Col de Chavière, il demeure pour de nombreux randonneurs un point de passage entre Tarentaise et Maurienne. L'endroit est d'autant plus prisé qu'il se situe au pied de la Grande Casse, point culminant de la Vanoise. Notre premier passage associé à une nuitée dans le refuge historique remonte à bien longtemps. Plus tard, ils se sont succédé à intervalles réguliers au départ ou à l'arrivée de courses de montagne : Point du Dard, Mont Pelve, Aiguille de la Vanoise, Grande Glière, Pointe du Creux Noir et, bien sûr, Grande Casse. Le dernier en date correspond à notre ascension de ce sommet par le Couloir Messimy. Le nouveau refuge venait à peine d'ouvrir ses portes.

Grande Casse depuis le Col de la Vanoise

     Au départ de Pralognan et à moins d'emprunter les remontées mécaniques, la manière la plus simple de rejoindre le Col de la Vanoise et son refuge durant l'été est de partir des Fontanettes. Le GR55 passe alors à proximité du refuge des Barmettes, traverse le Lac des Vaches par un passage à gué, contourne l'Aiguille de la Vanoise, pour finalement longer le Lac long avec la Pointe de la Réchasse en toile de fond. Le retour s'effectue souvent en empruntant cet itinéraire en sens inverse mais il est possible de réaliser un parcours en boucle. Pour cela, il convient de poursuivre au-delà du refuge en direction du Lac (asséché) des Assiettes. Le sentier devient cependant moins aisé avant de rejoindre la piste menant aux Fontanettes. Et si vous souhaitez ajouter un peu de dénivelé, il suffira de remonter vers le Moriond à hauteur des chalets de l'Arcelin pour basculer ensuite vers le GR55 emprunté à la montée. Il y en a donc pour tous les goûts ...

Vallon de la Glière, Lac des Vaches, refuge, Pointe de la Réchasse, Niverolle alpine

     Un aperçu de la flore (de gauche à droite et de haut en bas) :


Raiponce orbiculaire (Phyteuma orbiculaire), Hélianthème à grandes fleurs (Helianthemum grandiflorum), Campanule du Mont Cenis (Campanula cenisia), Seneçon doronic (Senecio doronicum), Arabette à feuilles de pâquerette (Arabis soyeri subsp. subcoriacea), Biscutelle commune (Biscutella laevigata), Primevère farineuse (Primula farinosa), Saxifrage sillonnée (Saxifraga exarata), Globulaire à feuilles en coeur (Globularia cordifolia), Anémone des Alpes (Anemone alpina subsp. alpina), Crépide orangée (Crepis aurea), Silène acaule (Silene acaulis subsp. exscapa), Gentiane de Koch (Gentiana acaulis), Cirse très épineux (Cirsium spinosissimum), Soldanelle des Alpes (Soldanella alpina), Orchis vanille (Gymnadenia rhellicani subsp. rhellicani), Doronic à grandes fleurs (Doronicum grandiflorum), Orchis de mai (Dactylorhiza majalis), Gentiane de Bavière (Gentiana bavarica), Drave faux aïzoon (Draba aizoides), Campanule barbue (Campanula barbata), Arnica (Arnica montana), Anémone de printemps (Anemone vernalis), Saxifrage à feuilles opposées (Saxifraga oppositifolia), Renoncule des montagnes (Ranunculus montanus), Véronique sans feuilles (Veronica aphylla), Bistorte (Bistorta officinalis), Aster des Alpes (Aster alpinus), Saxifrage fausse androsace (Saxifraga androsacea), Liondent hispide (Leontodon hispidus), Armérie des Alpes (Armeria alpina), Myosotis des Alpes (Myosotis alpestris), Epervière velue (Hieracium villosum), Renouée vivipare (Polygonum viviparum), Lychnis des Alpes (Viscaria alpina), Saxifrage étoilée (Saxifraga stellaris).


Quelques espèces observées aux abords du Col de la Vanoise
Juin 2014