123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

mercredi 5 mars 2014

Bois Bellin (Hesbaye)

     "Le seul véritable voyage, disait Marcel Proust, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux." Cette citation, judicieusement rappelée il y a peu par un ami randonneur adepte des montagnes du Sud, résonne on ne peut mieux dans nos oreilles. En effet, loin de délaisser nos secteurs de prédilection, nous avons entrepris depuis quelque temps d'explorer plus en détail nos terres d'origine. C'est ainsi que nous avons arpenté les hauteurs de la MeuseVillers-la-Ville, la Lesse, la Grotte de Spyl'Ourthe, le Fondry des Chiens ou encore la Sambre, pour n'en citer que quelques-uns. Cette fois, ce fut au tour du Bois Bellin dans la Vallée de la Ligne d'être parcouru. Le secteur présente sur ses 12 hectares un petit air de Vosges gréseuses par sa végétation, ses ravins et ses rochers moussus. Diverses traces d'extraction témoignent des petites carrières qui ont jadis été en activité.


Rochers et grottes au Bois Bellin

     Diversifié, le peuplement forestier de ce site d'un grand intérêt biologique comprend notamment hêtres, chênes, bouleaux et érables. Idéalement, la sortie sera effectuée au printemps ou à l'automne pour bénéficier d'une belle luminosité. Au sortir de l'hiver, le sous-bois est tapissé de Jonquilles, Primevères élevées, Corydales solides, Anémones des bois et Violettes odorantes. S'épanouissent ensuite des fleurs au large feuillage vert comme la Parisette, la Mercuriale vivace, le Gouet tacheté, la Moscatteline et l'Héllebore vert, une plante figurant sur la liste rouge des espèces menacées dans la région. Les parois rocheuses situées plus à l'ombre sont quant à elles couvertes de mousses et de fougères, en particulier la Scolopendre ou Langue de cerf et le Polypode commun ou Réglisse des bois. Dans les frondaisons et plus haut encore, c'est le Pic épeiche et lBuse variable que l'on pourra observer.

Chevreuils, Pézize coccinée, Buse variable, Hêtre commun, Listère à feuilles ovales


     Un aperçu de la flore (de gauche à droite et de haut en bas) :


Anémone des Bois (Anemone nemorosa), Parisette (Paris quadrifolia), Gouet tacheté (Arum maculatum), Corydale solide (Corydalis solida), Mercuriale vivace (Mercurialis perennis), Jonquille (Narcissus pseudonarcissus), Adoxe (Adoxa moschatellina), Primevère élevée (Primula elatior), Scolopendre (Asplenium scolopendrium), Violette odorante (Viola odorata), Polypode commun (Polypodium vulgare), Hellébore vert (Helleborus viridis).

Quelques espèces printanières des sous-bois

Février 2014